Cellulite

Les informations sur la Coqueluche peuvent intéresser vos ami(e)s

Partagez le site pour qu'eux aussi puissent en profiter !

(19 votes, moyenne 4.42 sur 5)
COQUELUCHE - Traitement, Vaccin, Contagion, Symptômes. Information, Description, Résultats, Témoignages. Définition, personnes à risque, période d'incubation, récupération, causes, propagation, diagnostic de la coqueluche, complications, prévention. FORUM4.42 sur 50 basé sur 19 votants.


COQUELUCHE

Traitement, Vaccin, Contagion, Symptômes
Informations, Descriptions, Résultats, Témoignages

 

 

Définition de la coqueluche

La coqueluche est une infection de la muqueuse des voies respiratoires. La coqueluche affecte principalement la trachée et les voies respiratoires qui bifurquent vers les poumons (bronches).

La coqueluche est une maladie qui peut être longue et éprouvante. Le principal symptôme de la coqueluche est une toux sèche, souvent suivie d'un essoufflement qui produit un bruit particulier que l’on appelle parfois «chant du coq».

Les autres symptômes de la coqueluche comprennent un écoulement nasal, de la fièvre (température élevée), des quintes de toux sévères et parfois des vomissements après la toux.

Consultez votre médecin si vous remarquez l'un des symptômes de la coqueluche.

La coqueluche est très contagieuse.

Elle est causée par une bactérie appelée Bordetella pertussis, qui peut être transmis de personne à personne par les gouttelettes dans l'air provoquées par la toux ainsi que par les éternuements.

C’est une maladie longue, qui peut durer de 4 à 8 semaines, ce qui lui vaut le nom de « toux des cent jours » dans certains pays.

Coqueluche : Personnes à risque

La coqueluche affecte habituellement les bébés et jeunes enfants, bien que les adolescents et les adultes peuvent également la développer.

La coqueluche a tendance à être plus sévère chez les jeunes bébés, auxquels la mère n’a pas transmis ses anticorps. Dans de rares cas, elle peut être fatale.

Vaccination contre la coqueluche

Les enfants sont vaccinés contre la coqueluche par 3 vaccins : Le premier vaccin à 2 mois, le second à 3 mois et le dernier vaccin à 4 mois. Ensuite, un rappel du vaccin contre la coqueluche est administré avant de commencer l’école, généralement entre 3 et 4 ans.

Bien que le nombre de cas de coqueluche ait chuté de façon spectaculaire depuis que la vaccination s’est généralisée, il arrive encore que des enfants soient infectés, pour des raisons que vous pourrez lire plus bas.

Les effets de la vaccination de la coqueluche peuvent s'estomper au fil du temps et il est possible de développer la coqueluche à l'âge adulte, même si vous avez déjà été vacciné. Cependant, les symptômes sont généralement moins graves qu'ils ne le sont durant l’enfance.

Traitement de la coqueluche

La coqueluche peut être traitée avec succès par des antibiotiques et la plupart des personnes infectées se rétablissent complètement.

Les bébés et les jeunes enfants sont susceptibles d'être admis à l'hôpital car ils sont une population à risque de complications graves.

Ils seront traités dans l'isolement pour empêcher la propagation de l'infection et les antibiotiques seront données par voie intraveineuse à travers un goutte à goutte.

Période d’incubation de la coqueluche

La période d’incubation de la coqueluche est habituellement de 6 à 20 jours après l’infection par la bactérie Bordetella pertussis. Cette période d’incubation est donc une période silencieuse pendant laquelle les germes de la coqueluche vont se développer dans l’organisme avant que ne se manifestent les premiers symptômes.

 

 

Symptômes de la coqueluche

Les symptômes de la coqueluche sont variables selon les individus, mais ils peuvent être particulièrement sévères chez le nourrisson.

La coqueluche tend à se développer par étapes, avec des symptômes bénins survenant en premier, suivi par une période de symptômes plus graves, avant que l'amélioration ne commence.

1- Les premiers symptômes de la coqueluche

Les premiers symptômes de la coqueluche sont souvent similaires à ceux d'un rhume commun. On observe alors classiquement des signes non spécifiques d’infection des voies aériennes, pouvant inclure :

  • Le nez qui coule ou qui est bouché
  • Des éternuements
  • Des yeux larmoyants
  • Une toux sèche, irritante
  • Un mal de gorge
  • Une température légèrement élevée
  • Une sensation de malaise général

Ces premiers symptômes de la coqueluche peuvent durer de une à deux semaines, avant de devenir plus sévères.

2- Symptômes paroxystiques de la coqueluche

La deuxième étape de la coqueluche est souvent appelée le stade paroxystique et se caractérise par des épisodes intenses de toux. Les quintes de toux sont parfois appelées des paroxysmes de toux. Chaque quinte de toux est composée de 5 secousses expiratoires suivies d'une longue inspiration bruyante appelée « chant du coq » .

Les symptômes paroxystiques de la coqueluche peuvent inclure :

  • Des quintes intenses de toux, qui génèrent des glaires épaisses
  • Un « chant du coq » sonore lors de la reprise d’air après une quinte de toux (Cela peut ne pas se produire chez les nourrissons et les jeunes enfants, voir ci-dessous)
  • Des vomissements après la toux, surtout chez les nourrissons et les jeunes enfants
  • Une fatigue et une rougeur du visage due à l'effort de toux

Chaque épisode de toux dure généralement entre une et deux minutes, mais plusieurs épisodes peuvent se produire en un laps de temps relativement court et cela peut durer plusieurs minutes. Le nombre d'excès de toux peut varier d’un jour sur l’autre, mais il se situe généralement entre 12 et 15.

Les symptômes paroxystiques de la coqueluche durent généralement au moins deux semaines, mais peuvent durer plus longtemps, même après le traitement : C'est parce que la toux persiste, même après que la bactérie Bordetella pertussis a été éliminée du corps.

Les nourrissons et les jeunes enfants

Les nourrissons de moins de trois mois ne peuvent pas faire le bruit caractéristique de la coqueluche chant du coq ») après la toux comme nous vous avez pu le lire précédemment, mais ils peuvent commencer à avoir un respiration haletante et même temporairement cesser de respirer. Il est possible que la coqueluche entraîne la mort subite du nourrisson.

Les jeunes enfants peuvent également donner l’impression d’étouffement et prendre une couleur bleue (cyanose) pendant une quinte de toux. Cela peut sembler pire que ça ne l’est et la respiration redevient rapidement normale.

Adultes et enfants plus âgés

Chez les adultes et les enfants plus âgés, les symptômes paroxystiques de la coqueluche sont beaucoup moins sévères qu'elles ne le sont chez les jeunes enfants et peuvent apparaître plus comme les symptômes d'une infection bénigne des voies respiratoires, à l’exemple de la bronchite.

3- Phase de récupération de la coqueluche

Finalement, les symptômes de la coqueluche commencent progressivement à s’atténuer, avec des épisodes de moins en moins extrêmes de toux. Cette période de récupération peut durer, tout de même, jusqu'à trois mois ou plus.

Cependant, des épisodes intenses de toux ne sont pas à exclure durant cette période.

Causes de la coqueluche

La coqueluche est causée par la bactérie Bordetella pertussis. La bactérie infecte les muqueuses des voies respiratoires, principalement la trachée et les voies respiratoires qui partent vers les poumons (bronches).

Lorsque la bactérie Bordetella pertussis entre en contact avec la paroi de ces voies aériennes, elle provoque la multiplication et l’accumulation de mucus. C’est ce mucus que le corps tente d’expulser et qui est à l’origine des épisodes intenses de toux.

La bactérie provoque également une inflammation des voies respiratoires (avec augmentation de volume), ce qui les rend plus étroites que d'habitude. En conséquence, la respiration est rendue difficile, ce qui provoque le « chant du coq » et l’halètement après une quinte de toux.

Selon l’OMS, près de la moitié des personnes en contact avec un sujet contaminé par la coqueluche la contracterait également. D’où l’importance d’isoler le malade autant que possible et d’éviter de rentrer en contact avec lui. La prise d’antibiotiques est également recommandée pour l’entourage du malade.

Propagation de la coqueluche

La coqueluche est la plus infectieuse au cours des premiers stades de la maladie. La bactérie Bordetella pertussis est contenue dans les gouttelettes d'"humidité". Ainsi, quand un malade éternue ou tousse, il projette dans l’air des centaines de gouttelettes infectées. Si ces gouttelettes sont inhalées par quelqu'un d'autre, la bactérie peut infecter ses voies respiratoires.

 

Comment éviter de transmettre l'infection

La coqueluche est une maladie très contagieuse. Si vous ou votre enfant êtes malades, il est très important de rester à l'écart des autres jusqu'à ce que la bactérie ait complètement disparu.

La personne affectée doit rester à la maison jusqu'à ce qu'elle ait :

  • Fini le traitement antibiotique prescrit par un médecin
  • Eu des épisodes intenses de toux (paroxysmes) pendant trois semaines. Bien que des quintes de toux puisse se poursuivre après trois semaines, il est peu probable que vous soyez toujours encore infecté, la bactérie ayant déjà probablement disparu.

Diagnostic de la coqueluche

Consultez votre médecin dès que possible si vous pensez que vous ou votre enfant pouvez avoir la coqueluche.

Votre médecin sera généralement en mesure de diagnostiquer la coqueluche en vous posant une série de questions sur les coqueluches et en écoutant la toux (la coqueluche est très distinctive des autres pathologies respiratoires).

Parfois, votre médecin devra confirmer le diagnostic en réalisant un test sanguin pour vérifier la présence des anticorps réagissant à la bactérie.

Un diagnostic de coqueluche peut aussi être confirmé en prenant un échantillon de mucus à l'arrière de la gorge avec un écouvillon (un petit bâton semblable à un coton-tige) et en y testant la présence de la bactérie Bordetella pertussis. Cependant, cette méthode n'est pas toujours exacte.

Les jeunes bébés

Si un jeune bébé est suspecté d’avoir la coqueluche, il peut être nécessaire de réaliser le diagnostic à l'hôpital, où ils pourront éventuellement lui administrer le traitement nécessaire. Ceci parce que la maladie peut être particulièrement grave chez les bébés.

Traitement de la coqueluche

La coqueluche peut être traitée avec succès par des antibiotiques et la plupart des malades se rétablissent complètement.

L'infection est immunogène, ce qui signifie que la personne qui a été contaminée est donc, par la suite, protégée de toute nouvelle coqueluche pendant plusieurs années. Cependant, il se peut qu’il y ait des cas de récidives, même s’ils ne sont pas la norme.

Antibiotiques pour traiter la coqueluche

Si la coqueluche est diagnostiquée au cours des premières semaines de l'infection, votre médecin peut vous prescrire une cure d'antibiotiques pour prévenir l'infection et limiter sa propagation.

L’infection pourra être présente encore 5 jours après la fin de la cure antibiotique. Toutefois, sans antibiotiques, vous pouvez toujours être contagieux jusqu'à trois semaines après vos quintes de tous les plus intenses (paroxysmes).

Si la coqueluche n'est pas diagnostiquée avant les étapes ultérieures de l'infection (accalmie de la toux), votre médecin peut ne pas prescrire d’antibiotiques. C'est parce que la bactérie qui provoque la coqueluche a déjà fini son cycle de vie et que vous n’êtes plus contagieux. Les antibiotiques ne feront donc aucune différence quant à vos symptômes à ce stade de la maladie.

Traiter les bébés et les jeunes enfants de la coqueluche

Les bébés sont plus gravement affectés par la coqueluche et encourent plus de risques de développer des complications. Pour cette raison, les bébés de moins d'un an qui toussent, après avoir contracté la coqueluche, ont souvent besoin d'un traitement à l'hôpital.

Si votre enfant est admis à l'hôpital pour être traité pour la coqueluche, il est probable qu'il sera pris en charge de manière isolée. Cela signifie qu'il sera tenu, autant que possible, à l'écart des autres patients. C'est pour prévenir la propagation de l’infection du fait de sa forte viralité.

Votre enfant pourra avoir besoin de recevoir des antibiotiques par voie intraveineuse (directement dans une veine à travers un goutte à goutte).

Si votre enfant est gravement affecté, ils pourra également avoir besoin de médicaments corticoïdes, conjointement aux antibiotiques. Les corticostéroïdes, qui peuvent être prescrits, contient des stéroïdes. Ce sont des hormones puissantes qui permettront de réduire l'inflammation (gonflement) des voies respiratoires de votre enfant, ce qui aura pour effet de lui faciliter la respiration. Comme les antibiotiques, les corticostéroïdes peuvent être administrés par voie intraveineuse.

Si votre enfant a besoin d'une aide supplémentaire à la respiration, il pourra recevoir de l'oxygène supplémentaire grâce à un masque facial. Un appareil portatif appelé "poire" peut également être utilisé pour aspirer le mucus qui bloque les voies respiratoires.

D'autres mesures à appliquer pour la coqueluche

La coqueluche est beaucoup moins grave chez les enfants et les adultes que chez les bébés et les jeunes enfants.

Votre médecin vous conseillera généralement de gérer l'infection à la maison et de suivre quelques conseils simples :

  • Prendre beaucoup de repos
  • Boire beaucoup de liquides pour prévenir la déshydratation
  • Dégager tout l'excès de mucus ou de vomissures au cours des quintes de toux afin de limiter les risques d’inhalation et de provoquer un étouffement
  • Rester à l'écart des autres personnes jusqu'à ce que le patient ait terminé son traitement aux antibiotiques ou jusqu'à la fin de l’épisode de toux paroxystique correspondant à la deuxième phase de la coqueluche (environ 3 semaines).
  • Même si le patient peut encore avoir des excès de toux au bout de trois semaines, il est peu probable qu'il soit encore contagieux.

 

 

Complications de la coqueluche

Complications de la coqueluche chez les bébés et les jeunes enfants

Les bébés et les jeunes enfants sont généralement les plus durement touchés par la coqueluche. Ils sont plus susceptibles de développer des complications graves telles que :

  • Une Pneumonie, qui est une infection qui provoque une inflammation des tissus dans les poumons
  • Une déshydratation
  • Des pauses respiratoires, dues à de graves difficultés à respirer
  • Une perte de poids due à des vomissements excessifs
  • Des convulsions ou des dommages au cerveau, qui peuvent se produire si des difficultés respiratoires empêchent l’oxygénation normale du cerveau
  • Une pression artérielle basse, nécessitant une médication
  • Une insuffisance rénale, pouvant nécessiter une dialyse temporaire

Toutefois, ces complications dues à la coqueluche sont rares.

Les complications graves comme la pneumonie et les lésions cérébrales peuvent être fatales, même si cela est extrêmement rare et survient surtout chez les bébés de moins de six mois.

Complications de la coqueluche chez les enfants plus âgés et les adultes

Les enfants plus âgés et les adultes sont parfois affectés par des complications de la coqueluche. Cependant, les complications sont habituellement beaucoup moins graves que celles vécues par les bébés et les jeunes enfants.

Ces complications moins graves peuvent inclure :

  • Des saignements de nez et l'éclatement des vaisseaux sanguins dans le blanc des yeux, suite à des excès de toux intenses
  • Des contusions aux côtes à la suite d’une toux intense.
  • Une hernie (où une partie interne du corps va s’excave de son logement habituel au travers d’une faiblesse dans le muscle ou de l’enceinte des tissus) en raison de la toux intense.
  • Un gonflement du visage
  • Des ulcères sur la langue et la bouche
  • Des infections de l'oreille comme une otite moyenne (une accumulation de liquide dans l'oreille moyenne)

Prévention la coqueluche

En France, la coqueluche est maintenant rare grâce à la vaccination contre la bactérie. Mais il est encore très important que les bébés et les jeunes enfants soient vaccinés contre la coqueluche, car l’infection reste toutefois possible.

Le vaccin 5-en-1 pour la coqueluche

Le vaccin contre la coqueluche est donné dans le cadre du vaccin 5-en-1 (DCaT / VPI / Hib), qui protège également contre la diphtérie, le tétanos, la polio et le Hib (L’Haemophilus influenzae de type b).

Ces vaccins sont administrés en trois injections à 2, 3 et 4 mois. Cependant, étant donné l’immaturité du système immunitaire des nourrissons, les vaccins ne confèrent une immunité correcte qu’à partir de 6 mois.

Un vaccin de rappel pré-scolaire (DCaT / VPI) est également donné avant que les enfants commencent l'école (quand ils sont environ trois et quatre ans).

Le vaccin est une version inactive de l'infection la coqueluche. Après la vaccination, le corps produit des anticorps contre la bactérie Bordetella Pertussis. Ces anticorps fournissent une protection contre l'infection.

Le vaccin est donc administré en trois fois, suivi d’un rappel, de sorte que le corps de votre enfant ait le temps de mettre en place un niveau efficace de protection.

Comme les bébés et les jeunes enfants sont les plus touchés par les maladies telles que la coqueluche, le vaccin 5-en-1 est donné à un jeune âge. On considère qu’il s’agit d’un vaccin très sécuritaire.

Les effets secondaires du vaccin contre la coqueluche

Les effets secondaires les plus communs sont les suivants :

  • Douleur, rougeurs et gonflement à l’endroit de l’injection
  • Irritabilité et augmentation des pleurs
  • Fièvre

Si votre enfant a un problème de système immunitaire, demandez à votre médecin des conseils sur la vaccination.

Antibiotiques préventifs contre la coqueluche

Certaines personnes sont considérées comme plus à risque de développer la coqueluche que d'autres ou sont peut-être plus susceptibles de développer une forme grave de la maladie. Ces personnes comprennent les enfants de moins de cinq ans (qui peuvent ne pas être complètement immunisés) et ceux qui ne sont pas vaccinés.

Si vous pensez que vous ou votre enfant peut être un sujet à risque, consultez votre médecin car il devra peut-être suivre un traitement antibiotique afin de prévenir le développement de la maladie.

 

Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant la coqueluche.


Forum et Témoignages sur la coqueluche

Nous vous proposons de laisser vos commentaires ci-dessous.

Cette page vous a interessé ? Vous pouvez la partager grâce aux boutons ci-dessous.

Cette page vous a interessé ? Vous pouvez la partager grâce aux boutons ci-dessous.

 

Commentaires  

 
+1 #1 claire 14-03-2014 16:14
merci pour les infos sur la coqueluche. J'ai un petit bout à la maison qui vient de l'attraper et le médecin d'urgence ne m'a donné énormément d'infos !
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir